Deepfake audio : une IA ressuscite le club des 27

Votre chanteuse ou chanteur préféré·e a rendu l’âme ? Des intelligences artificielles se proposent de ressusciter leurs voix et d’en faire des morceaux inédits. Au-delà de faire « revenir » des voix éteintes, on peut se demander si le deepfake audio ne permettra pas un jour de produire des podcasts en masse ou même des conférences entières ?

L’opération de l’organisation Over The Bridge visait à produire des morceaux inédits de stars du club des 27 pour sensibiliser les personnes de l’industrie musicale à leur santé mentale (prenez soin de vous avant de rejoindre le club…). Pour celles et ceux qui ne connaissaient pas le club des 27, il est composé de ces chanteuses et chanteurs morts à 27 ans, incluant Amy Winehouse, Kurt Cobain, Janis Joplin ou encore Jimi Hendrix.

Au-delà de cet objectif de sensibilisation, c’est surtout le potentiel nostalgique et technologique du deepfake audio qui semble puissant… et lève aussi des questions éthiques.

On se rappelle cette intelligence artificielle qui avait terminé la symphonie inachevée de Schubert il y a 2 ans déjà (et deux ans maintenant, ça parait vraiment loin). On est clairement plus dans un signal faible. A-t-on le droit de créer de nouveaux contenus de personnes disparues, contenus qu’ils et elles n’auraient pas forcément validés ? Ensuite, juridiquement, qui va percevoir les droits d’auteur si ces contenus produisent de la richesse ? Le ou la créateur·ice de l’intelligence artificielle ? Les héritier·es ? L’intelligence artificielle elle-même en tant que créatrice autonome ?

Enfin, je pense aux différents contenus que nous produisons aujourd’hui et surtout aux podcasts. Le deepfake audio pourrait-il permettre non pas de faire revenir les morts, mais de prendre son animateur ou animatrice vedette de podcast encore bien vivant·e, de briefer une intelligence artificielle sur un sujet et de produire un podcast complètement par ordinateur, sans micro, sans post-production, sans personne en chair et en os ? Serons-nous capables de reproduire de manière naturelle une personne, son humour, le ton et le rythme de sa voix, sa façon d’aborder les sujets pour générer du contenu audio plus vite et avec moins de matériel ?

La question reste ouverte.

En attendant, vous pouvez aller écouter les morceaux « inédits » de certaines figures du club des 27, et en apprendre un peu plus sur Over The Bridge à l’initiative de ces morceaux, chez l’ADN : https://www.ladn.eu/mondes-creatifs/amy-winehouse-jimi-hendrix-ia-club-des-27/?utm_source=newsletter_ladn&utm_medium=email&utm_campaign=news_ladn_tendance&utm_content=20210413

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :